Corée du Nord : une guerre à prévoir…

10 Avr
Salueren naar de Kims

Salueren naar de Kims (Photo credit: NOS Nieuws)

L’installation le 5 et 6 avril de deux nouveaux missiles de moyennes portées sur les côtes nord-coréennes et la menace d’une guerre nucléaire alarment la communauté internationale. Mais Pyongyang a-t-elle les moyens d’entrer en guerre ?

 

Depuis quelques semaines, le régime de Kim Jung-un multiplie les menaces envers son voisin du Sud et son allié, les Etats-Unis. Les déclarations guerrières ont monté d’un cran début mars 2013 après l’adoption d’une résolution de l’ONU condamnant les derniers tests nucléaires nord-coréens. Les exercices militaires américains au-dessus de la Corée du Sud ont également provoqué la colère de Pyongyang. Cette escalade de violence est d’autant plus surprenante que Kim Jung-un avait commencé son règne en exhortant une plus grande coopération entre les deux pays de la péninsule et le reste du monde. Que s’est-il passé pour que le dictateur nord-coréen change à ce point ? Selon Marie Orange Rivé-Lasan, historienne spécialiste de la Corée contemporaine, l’attitude de la Corée du Nord est une conséquence de son manque de reconnaissance internationale. De plus, face aux sanctions pesant sur son pays, le jeune dirigeant a dû réagir pour asseoir son autorité et son nouveau pouvoir.

Menaces en cascade

Le 4 avril, le régime communiste annonçait avoir approuvé un projet d’attaque nucléaire visant les Etats-Unis. Pyongyang installe alors des missiles sur ses côtes pouvant atteindre son voisin du Sud, le Japon et les îles américaines d’Hawaï ou Guan. Washington décide donc de déployer un système de missiles antibalistiques sur l’île de Guan. Suite à la menace d’une guerre thermonucléaire brandi par Kim Jong-un, le 10 avril la Corée du Sud et les Etats-Unis relèvent d’un cran le niveau de surveillance militaire. La veille, le Japon déployait des missiles « Patriot » dans le centre de Tokyo. L’agence officielle nord-coréenne KCNA (Agence de presse gouvernementale) a diffusé au même moment un communiqué déclarant que « toutes les organisations, les entreprises et les touristes » devaient « mettre au point des mesures d’évacuation » pour quitter la Corée du Nord et en particulier le site intercoréen de Kaesong.

Spectre d’une guerre

La possibilité que la Corée du Nord se dote de l’arme nucléaire inquiète la communauté internationale. La question que se posent les experts est de savoir si la dissuasion nucléaire peut fonctionner dans un monde ou de plus en plus de pays obtiennent la bombe A. On ne pas exclure un acte belliqueux, il y en a déjà eu plusieurs auparavant. En 2010 par exemple, Pyongyang a coulé une corvette sud-coréenne, faisant une dizaine de morts. La Corée du Sud et les Etats-Unis avaient l’habitude de répondre à ce genre d’attaque par quelques tirs en direction du Nord et quelques manœuvres.  La crise actuelle semble aller dans le sens d’une guerre ouverte. Il faut cependant être prudent avec cette éventualité. Tout d’abord, la Corée du Nord ne tirerait aucun avantage à déclarer la guerre à la Corée du Sud ou aux Etats-Unis bien mieux armés et entraînés qu’elle. Ce serait un suicide. De plus, il ne semble avoir aucun moyen fiable de vérifier les progrès miliaires ou les allégations du jeune dictateur. Enfin, le spectre d’Hiroshima et d’une surenchère des Etats-Unis  en cas d’attaque nucléaire hante cette partie d’Asie. Les gesticulations nord-coréennes semblent n’être qu’un moyen pour le jeune dictateur de faire parler de lui et peut être de trouver sa place sur la scène internationale qui continue d’ignorer son existence en tant qu’interlocuteur crédible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :